Et la morale de cette histoire …

Au cours de cette exercice, nous avions décidé d’aborder le sujet sous deux facettes : la politique dans l’art et l’art ou l’artiste dans la politique. Avec cette approche, on a pu se permettre de voir comment des artistes peuvent influencer la politique à travers leurs arts que se soi par la peinture, le cinéma, la musique ou encore la bande dessinés. Mais aussi, lorsqu’un artiste décide de quitter son rôle d’artiste pour endosser un rôle de politicien, soi à travers des élections ou part des actions directes à travers des organisations non gouvernementales ou des fondations.

 

Pour ma part, j’avais décidé de regarder plus en profondeur deux cas : la musique engagée du groupe Tryo et l’élection d’Arnold Schwarzenegger au poste de gouverneur de la Californie.

 

Pour ce qui est de Tryo, c’est personnellement un de mes groupes préférés. J’affectionne tout particulièrement l’aspect musical et je considère que les paroles de chaque chanson sont porteuses d’un message intéressant. La musique engagée fait partie de l’univers musical depuis plusieurs années et elle a pris des visages différents à chaque génération, mais elle sert à pousser la masse à prendre conscience des enjeux qui sont parfois laissés pour contre. Il y a autant d’artistes que de facettes aux nombreuses problématiques qui touchent notre vie. Tryo représente plusieurs aspects grâce à leurs chansons variées, je vous invite à visiter leur site web : www.tryo.com. Vous allez pouvoir écouter toutes leurs chansons en streaming et puiser plus d’information sur eux.

 

Arnold, Arnold… Cher Arnold, c’est toujours un plaisir d’en apprendre plus sur toi! Sans être en accord avec toutes ses décisions ou ses films (Par exemple Junior … celui où il tombe enceinte…), je considère qu’il a été une pierre angulaire à la fois dans le cinéma américain et pour la Californie. Malgré un manque d’expérience et quelques ratés médiatiques, Arnold Schwarzenegger a réussi à tenir son pari et à être élu pour une deuxième fois grâce à l’aide son équipe. Il a su prendre conseil et apprendre de ses erreurs.

 

Que ce soit avec son art ou directement en politique, l’artiste est un élément essentiel de la vie en société. La transition entre de l’art à la politique n’est pas toujours bien réussie, mais l’artiste à sa place dans notre société et a un message à transmettre autant que n’importe quel individu.

 

 

Publicités

Tryo, Dénoncer par la musique

Tryo est un groupe français fondé en 1995 qui se composait à la base de trois membres, Cyril Célestin (dit Guizmo), Manu Eveno et Christophe Petit (dit Mali);  qui compte maintenant quatre membres officiels avec l’ajoute de Daniel Bravo d’origine Chilienne. Ils ont présentement 4 albums studio à leurs actifs et aussi deux albums en concert. Leurs deux premiers albums que le groupe a publiés les firent connaître au public français, mais c’est grâce à leur troisième album, Grain de sable, sorti en 2003 que le groupe va connaître le succès au Québec. C’est à partir de cet album que j’ai véritable connu le groupe. Ce qui m’a plu de ce groupe est à la fois leur musique, mais aussi la force des paroles des chansons.

 

 

 

C’est à travers l’album Grain de sable que le groupe va affirmer leur influence de la musique du monde, mais aussi leur engagement politique grâce à des chansons qui dénoncent des problématiques autant politique qu’environnementale. J’ai décidé de vous présenter une de mes chansons favorites qui représentent bien leur tournant politique : Pomp’Afric.

Pomp’Afric est une chanson qui traite de la relation entre la France et leur ancienne colonie africaine et le tout sans prendre de gants blancs. Voici les paroles :

Ô Prédateurs tentaculaires

Ô Boulimie monopoliste

Ô Technocrates mercenaires

Quand la finance a ses artistes

Ô Terrain d’jeu au soleil

Ô Chaises longues pour politiques

Boloré Bouygues Vivendi Elf

Se servent sur la pompe Afrique

Bolopoli Boloréseau
Boloré voyage au Congo

Boloré crée son arsenal

Rejoint la cour du général

Bolocratie Bolo la pieuvre

Regarde les devises qui pleuvent

Quand Bolo se roule un tarpé

Il ouvre une usine OCB

J’ai toujours eu de l’admiration pour vous

J’ai toujours su que vous seriez avec nous

Je vous emmène

Dans nos nouvelles colonies

A l’africaine…

Mitterrand était mon papa

J’pars en colo en Angola

Je connais tous les moniteurs

Richissimes archi-corrupteurs

Ya des armées désœuvrées qui

Méritent qu’on leur tienne compagnie

Nous on fait la guerre en musique

On fait chanter la République

France Afrique l’immaculée

Intérêts pétro-meurtriers

Pendant que l’Angola se viole

Nous on fait l’amour dans l’pétrole

Guinée Togo Bissau Biafra

On est mouillé jusqu’au Rwanda

On a dopé vos dictateurs

Vous voyez qu’la France a du coeur

J’ai toujours eu. . .

Si on écoulait not’vache folle

Sur le marché du Nigéria

A deux francs l’kilo c’est du bol

J ‘pourrais partir aux Bahamas

Mon banquier me trouve un peu pâle

Mon compte a besoin de soleil

Faut qu’j’trouve un paradis fiscal

Où m’détendre les orteils

Paradis refuge planétaire

Pour portefeuille de mercenaire

Pour autre pilleur de l’Afrique

Ou pour fumier démocratique

Elles ont belles gueules nos colonies

Bizarre, EIf s’est fait griller

Il faut balancer la poli

Tique africaine de l’Elysée

J’ai toujours eu…

La chanson critique tout particulièrement l’approche française qui a été qualifiée par plusieurs comme du néocolonialisme de par la présence constante des compagnies françaises en sol africain et de leur contrôle sur les ressources. On peut noter l’allusion à différentes compagnies telle que Bouygues et Vivendy, mais aussi plus particulièrement à l’affaire Elf qui a retenu l’attention médiatique au courant des années 90 en France. L’affaire Elf est comme plusieurs en lien avec différents détournements de fonds grâce à leur banque Fiba (French International Bank of Africa) qui était aussi en partie détenue par la Famille Bongo (de l’ancien président du Gabon, Omar Bongo) et par le gouvernement du Congo; on peut parler de près de 300 millions d’euros qui auront été détournés entre 1989 et 1993. Tryo utilise habilement la chanson comme un médium de dénonciation des pratiques douteuses que certaines compagnies françaises en Afrique.

Tryo fait plus qu’écrire des chansons, le groupe a aussi organisé différents évènements afin de sensibilités les Français à certaines causes qui les tiennent à cœurs. Tryo soutient tout particulièrement Greenpeace, ils ont aussi participé à plusieurs spectacles de soutien pour différentes causes tel que le spectacle du 10 octobre 2010 pour souligner la journée d’action mondiale pour le climat. Il faut aussi souligner leur participation au concert du 18 septembre 2010 pour soutenir les travailleurs sans papier de France qui a permis d’amasser 30 000 euros pour la cause.

Quels sont vos groupes favoris? Est-ce que l’implication sociale de ceux-ci est un critère pour vous? Est-ce que vous considérez que la musique est un bon média pour faire valoir des causes et pousser pour des changements politiques?

Arnold Schwarzenegger, d’acteur à gouverneur

Qui ne connaît pas Arnold Schwarzenegger? Il est tellement connu que seul sont nom de famille est indiqué sur la pochette de ses films. Arnold Schwarzenegger est né en dans un petit village, Thal, d’Autriche en 1947. La première portion de sa vie était dédiée au culturisme duquel il devient adepte à l’adolescence. Il reçut son premier titre dans cette discipline en 1965 avec le titre de Mr. Europe junior. En tout et pour tout, il obtiendra cinq prix Mr. Univers et sept prix, Mr. Olympia. Sa carrière de culturiste lui a permis d’être connu à travers le monde, mais plus particulièrement grâce au film documentaire Pumping Iron (1977) du réalisateur George Butler et Robert Fiore, qu’Arnold va être connu du grand public.

 

 

Ce n’est que quelques années plus tard qu’Arnold Schwarzenegger va connaître la gloire au grand écran dans le film Conan le Guerrier en 1982. Après ce film, on a pu le voir dans plusieurs films d’action tel que : Terminator (1984), Total Recall (1990), etc. Sa carrière va être fleurissante pendant les années 80 et 90. Du côté plus personnel, l’acteur va épouser en 1986 la journaliste Maria Shriver qui est issue de la très politisée famille Kennedy. L’auteur Marc Hujer considère que le fait d’appartenir à la grande famille des Kennedy a été l’un des éléments déclencheurs à son désir de faire plus activement partie du monde politique. L’idée prend plus d’importance au début des années 2000 avec les problèmes que connaissent la Californie et son gouverneur de l’époque Gray Davis.

 

 

 

 

C’est en 2003 qu’Arnold Schwarzenegger va poser sa candidature au poste de gouverneur de la Californie sous l’étendard républicain lors de l’élection de « Recall » après la destitution de l’ancien gouverneur. Comme de fait, certains journalistes ont surnommé cette élection total recall en rappelle du film d’Arnold Schwarzenegger. Contrairement à plusieurs artistes, il s’affiche ouvertement depuis bien longtemps comme un républicain. Il fut même conseillé national de mise en forme sous le président Georges Bush senior.

 

 

On peut se poser différentes questions suite à l’élection d’Arnold Schwarzenegger comme gouverneur : avait-il les compétences nécessaires pour remplir les fonctions de gouverneur? Est-ce seulement à cause de sa popularité en tant qu’acteur qu’il a été élu au poste? Après deux mandats, quel a été son impact sur la Californie?

Pour ce qui est de ses compétences, c’est toujours discutable dans la mesure qu’il n’existe pas vraiment de cours préparatoire pour devenir un parfait gouverneur. Si l’on regarde à travers le parcours d’Arnold Schwarzenegger, on peut voir qu’à part être un acteur et un ancien culturiste, il a touché à d’autres sphères d’activité tel que la restauration et l’immobilier. Avant même de devenir une vedette du cinéma, il était déjà millionnaire avant l’âge de 30 ans.

Lors de sa première participation aux élections comme candidat au poste de gouvernement, Arnold Schwarzenegger a créé l’étonnement lors de l’annonce lors de l’émission de Jay Leno qui compte près de dix millions de téléspectateurs chaque soir.  D’un point de vue d’un publiciste, la célébrité de l’acteur peut être à la fois un atout et un désavantagé. Les atouts sont principalement la reconnaissance, tout le monde reconnaît facilement son nom, donc il ressorte de la liste de candidat. Par contre, il est aussi plus facile de connaître toutes les déclarations, les entrevues ou les différents faux pas faits par l’acteur au cours de sa carrière. Il faut aussi souligner l’aspect particulier de cette élection, puisque c’est une élection pour une fin de mandat suite à la destitution de l’ancien gouverneur. Avec les conseils de sa femme, Maria Shriver, il va s’entourer de plusieurs spécialistes en politique et en image afin de tirer profit de sa popularité, mais aussi d’être capable de répondre intelligemment aux lors de débats. Lors de l’élection, Arnold Schwarzenegger remporta près de 48% des votes, ce qui lui assura la victoire. Le véritable test pour Arnold Schwarzenegger fut lors de la deuxième élection en 2006.

Au cours de ses deux mandats, l’approche d’Arnold Schwarzenegger face à la politique va changer. L’année 2005 fut une année bien sombre pour lui puisque la population de la Californie était alors fortement en désaccord avec ses différents projets de loi et le critiquait ouvertement. C’est à la suite d’un événement marquant de 2006 qu’Arnold Schwarzenegger va changer. Après le cyclone Katrina qui toucha la Louisiane, l’opinion publique américaine va fortement changer face aux issues environnementales. Malgré que le parti républicain soit en très forte majorité contre les législations en faveur de l’environnement, Arnold Schwarzenegger décide de faire de l’environnement son cheval de bataille et décide de mettre en place d’un programme pour réduire la pollution en Californie. Il va par la suite s’entourer de démocrate s’éloignant ainsi du parti républicain et décide aussi de se débarrasser de son image hollywoodienne. Il réussit dans la courte période

entre la fin de l’année 2005 et l’élection de 2006, à mettre en place des réformes environnementales qui séduisent autant les écologistes que le monde des affaires. Le 7 novembre 2006, le verdict tombe, Arnold Schwarzenegger réussit à obtenir 55,9% des votes prouvant qu’il a réussi à faire tourner le vent en sa faveur grâce aux réformes.

Avec la fin de son deuxième mandat en janvier 2011, on peut plus facilement regarder les différentes réalisations d’Arnold Schwarzenegger. D’un point de vue administratif, il a dû changer quelques points par rapport à l’acceptation du budget, passant d’une majorité de deux tiers à une majorité simple. Ce changement permit de rendre le processus plus simple et plus rapide. Arnold  Schwarzenegger a pris cette décision à la suite de plusieurs semaines de négociations, amendements, concessions, etc. pour en arriver à faire accepter un budget sans réussir à faire les changements promis. D’un point de vue législatif, il a cherché à améliorer l’état de l’environnement en Californie grâce à plusieurs séries de lois afin de réglementer les émissions de gaz à effet de serre, etc. Il a aussi été un peu partout à travers le monde afin de faire connaître les politiques environnementales de la Californie et a essayé de pousser ces changements jusqu’au gouvernement fédéral. D’un point de vue social, Arnold Schwarzenegger pourrait être considérer comme étant plus un démocrate ou un républicain très libéral dans sa vision par rapport à l’homosexualité (il n’a aucune objection et il est même en faveur de permettre l’adoption au coup

le gai), il est en faveur du contrôle des armes à feu, etc. Arnold Schwarzenegger est un homme complexe avec des défauts, mais qui a réussi à prendre place dans la cour des puissants tout partant de rien ou presque.