Retour sur les faits…

Ce blogue a été dédié à ces artistes qui ont su se démarquer et utiliser leur notoriété afin de changer les choses autour d’eux et ailleurs. En faisant des recherches approfondies sur les vies des différents artistes, j’ai pu constater le grand degré d’implication de certains d’eux, qui, souvent ont dû abandonner un lieu de tournage, ou encore un concert ou évènement musical afin de militer pour une cause qui leur tenait à cœur, et ce, sans retour monétaire.

Souvent, ces artistes militent pour une cause qui est loin d’affecter leur quotidien ou même leur entourage direct ou indirect. Ce sont donc des personnes qui pratiquent de l’humanitaire au vrai et sens large du terme. On assiste par exemple à une vraie implication de Bono pour combattre la propagation du sida en Afrique et fournir les conditions propices à la guérison des séropositifs.

N’oublions pas non plus les artistes qui se lancent en politique, que ce soit en retournant à leur pays d’origine ou dans leur pays d’accueil, citons dans ce cas les exemples de Wyclef Jean et d’Arnold Schwarzenegger, pour n’en nommer que quelques uns…

Pour finir, merci à nos chers lecteurs d’avoir consulté avec intérêt l’ensemble des articles de notre blog.

Publicités

Bono, une star pas comme les autres

Bono, né Paul David Hewson le 10 Mai 1960 à Dublin en Irlande, est un musicien, chanteur de rock et militant irlandais.  Le chanteur grandit dans la région de Glasnevin en Irlande avec ses parents et son frère, Robert, de 8 ans son ainé. Le 10 septembre 1974, alors que Bono n’a que 14 ans, sa mère meurt d’une commotion cérébrale pendant les funérailles de son grand père.

Bono a une enfance agitée et assez révoltée, notamment après la mort de sa mère. Ce dernier se réfugie dans plusieurs loisirs tel que l’histoire, la peinture et le théâtre dans lesquels il excelle particulièrement. Le théâtre lui permet entre autre de monter en scène et montrer son talent de chanteur.

Il rejoint le groupe de rock U2 en répondant à une annonce publiée dans son école par Larry Mullen Jr. C’est alors le début d’une grande aventure musicale pour Bono et pour U2, qui devient l’un des plus grands groupes de rock de tout les temps.

Nomé la célébrité la plus active et influente de tout les temps par le magazine hebdomadaire américain « The National Journal » et enchaînant des dizaines de performances live avec les U2 pour différentes associations œuvrant dans le domaine politique ou caritatif, le chanteur s’implique pour une multitude de causes pour lesquelles il se déplace constamment et rencontre des chefs d’états de pays de plusieurs horizons politiques.

En 1999, il joue un rôle majeur dans une campagne visant à éliminer la dette des pays du tiers monde. Le chanteur s’oppose donc fermement à l’exploitation de certains biens de ces pays ainsi qu’à l’augmentation constante de leurs dettes.

Bono crée notamment une fondation appelée DATA (Debt, Aids, Trade in Africa). Le but de la fondation est de donner plus d’informations et de sensibiliser l’opinion internationale concernant la dette des pays d’Afrique, l’augmentation incessante des cas de personnes affectées par le Sida ainsi que du commerce inéquitable en Afrique. Cette même année, il effectue une tournée dans quatre pays d’Afrique avec le secrétaire du trésor américain Paul O’Neill.

Bono est donc activement impliqué pour des causes politiques ainsi que pour le développement des conditions de vie et l’accès au traitement dans plusieurs pays du monde. Dans ce sens, il s’implique en 2005 dans le lancement d’une étiquette de produits Product Red, ces derniers peuvent être notamment des éditions spéciales de plusieurs marques associées dont les bénéfices sont versés à des associations ou des programmes de lutte contre le Sida, la tuberculose et la malaria.

Notons par ailleurs que Bono a reçu plusieurs distinctions de la part de chefs d’états ainsi que de la reine d’Angleterre. C’est ainsi que le président Chirac lui décerne, en 2003, la légion d’honneur et que la reine d’Angleterre Elizabeth II l’honore en tant que chevalier de l’ordre de l’empire britannique.

Wyclef Jean, militant pour la cause de son pays natal

Wyclef Jean, né Wyclef Jeanelle Jean est un artiste, producteur et acteur américain d’origine haïtienne. Wyclef est né à croix-des-bouquets en Haïti le 17 Octobre 1969 à des parents haïtiens. À l’âge de 9 ans, Wyclef déménage avec sa famille à Brooklyn, New York. Wyclef gradue ensuite de l’école secondaire Vailsburg à Newark pour ensuite fréquenter brièvement quelques autres établissements dont Eastern Nazarene College au Massachusetts ainsi que Five Towns College à New York.

Wyclef Jean a commencé sa carrière musicale à un très jeune age avec le groupe The Fugees, un trio d’artistes incluant Lauryn Hill et Prakazrel Michel, mieux connu sous le nom de scène de « Pras ». Le groupe enregistre et sort son premier album « Blunted on Reality » sous l’étiquette Ruffhouse Records. L’album est très bien acceuilli par le public et propulse le groupe vers la célébrité. Vient ensuite le deuxième album du groupe, The Score, qui est un succès immédiat et remporte le prix Grammy Award pour sa catégorie. Wyclef décide par la suite de lancer sa carrière solo avec l’album Wyclef Jean Presents the Carnival Featuring the Refugee All-Stars, album qui a aussi un grand succès avec une multitude de hits.

En 2005, Wyclef Jean crée la fondation Yèle Haïti, une fondation qui a pour but de permettre l’accès à la scolarité pour des milliers d’enfants ainsi que de fournir de l’aide humanitaire et de l’assistance à la population Haïtienne. La fondation a ainsi réussi à scolariser plus de 7000 enfants durant les deux premières années. L’artiste s’implique donc activement pour son pays natal. Son implication est d’autant plus grande notamment après le séisme qui a frappé Haïti le 12 janvier 2012. Wyclef Jean a ainsi réussi à mobiliser plusieurs personnalités publiques ainsi qu’à amasser des fonds pour venir en aide aux sinistrés.

Après la grande implication de Wyclef Jean pour la cause de son pays durant plus d’une décennie ainsi que le rôle majeur qu’il a joué afin de venir en aide à la population d’Haïti après le tremblement de terre qu’a connu le pays, vient les élections présidentielles d’Haïti. Wyclef Jean, a décidé en effet de se présenter comme candidat aux élections présidentielles d’Haïti le 5 Aout 2010. Il entame donc plusieurs visites dans son pays natal et s’entretient avec plusieurs politiciens ainsi qu’avec ses supporters en vue des présidentielles. Sa candidature n’est malheureusement pas retenue. Le Conseil électoral provisoire haïtien a en effet rejeté sa candidature pour des motifs de résidence, stipulant que tout candidat aux présidentielles doit avoir vécu en Haïti pendant les 5 années précédant la date de dépôt de sa candidature.

Je pense personnellement que Wyclef Jean est un militant hors pair pour la cause Haïtienne. Sa forte présence sur le paysage médiatique américain et international lui a donné suffisamment de notoriété afin de défendre la cause de son pays, cause qu’il a défendu et qu’il défend toujours avec courage, malgré les nombreuses menaces de mort auxquelles il a fait face ainsi qu’une tentative de meurtre l’ayant visé le 20 mars dernier.